Les employés des générations Y et Z en milieu de travail : trois moyens de soutenir leur productivité

De nos jours, il n’est pas rare de voir trois ou quatre générations travailler au sein de la même entreprise. Selon le Pugh Research Center, les personnes de la génération Y sont nées entre 1981 et 1997, et l’on observe maintenant l’intégration sur le marché du travail de la génération silencieuse, soit la génération Z.  Les personnes appartenant à la génération X, nées entre 1965 et 1980, et les bébé-boumeurs, nés suivant la Seconde Guerre mondiale, partagent souvent avec ces plus jeunes générations les mêmes espaces de travail.

Ces groupes peuvent avoir différentes priorités, faisant en sorte qu’il devient plus difficile pour les employeurs de créer un environnement de travail accueillant et en mesure de plaire à tout le monde. Voici quelques conseils pour favoriser la productivité au sein d’un milieu de travail multigénérationnel.

1. Maintenir à jour le mobilier et la technologie

Selon le sondage effectué par Staples en 2019 sur le milieu de travail canadien (« Staples 2019 Canadian Workplace Survey »), les nouvelles technologies, les nouveaux équipements et le mobilier ergonomique figurent parmi les principales priorités de tous les groupes d’âge. Toutefois, les personnes de la génération Y préfèrent de beaucoup les espaces de travail ouverts que celles des générations précédentes.

Les jeunes employés férus de technologie de la génération Z sont nés à l’ère du numérique. Ils sont enthousiastes à l’idée d’essayer de nouveaux outils et les plus récents gadgets et applications. De fait, combler leurs besoins sur le plan technologique s’avère un élément clé pour garder les employés de la génération Z heureux.

2. Préparer les gestionnaires de la génération Y à la génération Z

Les milléniaux s’apprêtent à franchir le cap de la trentaine, ils commencent donc à diriger du personnel de la génération Z. Pour réussir, les gestionnaires devraient comprendre que les personnes de la génération Z  réagissent positivement à la communication directe, et ont un goût particulier pour l’entreprenariat.  Cette dichotomie intéressante de culture de travail peut mener à des malentendus. Pour réussir, les gestionnaires de la génération Y devraient répondre au désir des personnes de la génération Z en quête de mentorat et de communication. La bonne nouvelle est que 77 % d’entre elles sont prêtes à travailler plus fort que celles des générations précédentes pour mériter leur place au sein de l’entreprise.

3. Soutenir les causes sociales et la durabilité

Près de 30 % des travailleurs appartenant à la génération Z interrogés ont indiqué qu’ils accepteraient une baisse salariale pour travailler au sein d’une entreprise dont la mission leur tenait à cœur. Cette génération a grandi en entendant parler de l’importance des changements climatiques et des causes sociales. Les entreprises qui se soucient de réduire leur empreinte carbone, de s’approvisionner localement, et de jouer un rôle de protecteur de l’environnement sont plus susceptibles de gagner la loyauté à la fois des personnes de la génération Z et celles de la génération Y en démontrant un réel engament envers leurs valeurs fondamentales.

Créer une culture et un environnement de travail plus accueillant peut améliorer la rétention et la productivité. Les entreprises qui souhaitent créer un espace de travail productif pour de multiples générations peuvent également demander à leurs employés ce qui compte à leurs yeux, et intégrer progressivement des changements, notamment en misant sur la création d’espaces en mesure de répondre aux diverses façons de travailler pour favoriser la socialisation, la concentration, la collaboration et la formation.

Previous Article
Conseils pour aménager un espace pour le télétravail
Conseils pour aménager un espace pour le télétravail

Next Article
Comment l’aménagement des espaces de travail peut dynamiser la productivité
Comment l’aménagement des espaces de travail peut dynamiser la productivité